Accueil > Retours d’expériences > Retour du Salon des Maires et de Educatice 2011

fontsizedown
fontsizeup

Retour du Salon des Maires et de Educatice 2011

dimanche 27 novembre 2011, par Webmestre

DM Conseil était comme chaque année présent au Salon des Maires et à Educatice.

Ci-dessous les moments forts et les idées rapportées.

L’impression générale qui ressort de cette édition du Salon des Maires et des Collectivités Locales (mais sommes nous bien objectifs ?), c’est que les exposants dans le domaine du numérique occupaient une surface double à première vue de celle de l’année dernière.

Faut-il y voir un signe ?

Assurément oui, au vu des questions qui se posent aux collectivités pour l’aménagement de leur territoire et pour profiter des nouvelles technologies dans une recherche d’accroissement de productivité de leurs services.

En revanche, et surement révélateur d’une autre tendance, des allées un peu plus larges, une place bien plus vaste que d’habitude autour du point d’information du Hall 2 !

Le retour des 3 opérateurs mobiles

L’an dernier il en manquait à l’appel, là Bouygues Télécom, Orange et SFR étaient là, qui rivalisaient pour séduire les collectivités.

JPEG - 57.5 ko
Soudure d’une fibre optique

Nous avons assisté sur le stand d’Orange à une démonstration de soudure de fibres réalisée en 2 mn chrono, explications comprises, avec préparation de chacun des 2 brins, soudure, pose du manchon, test,... au moyen d’appareils qui tiennent dans la main.

Sur ce même stand, l’exemplaire du recueil "Paroles d’Elus" était distribué et commenté à partir d’une table tactile de grande dimension.

Chez SFR, des partenaires présentaient des solutions d’intégration du mobile dans des applications : défibrillateur semi-automatique équipé d’une puce GSM pour communiquer position et mesures effectuées, application de paiement de parcmètre par sms avec rappel de fin d’horaire,...

Les ateliers et débats

Parmi ceux auxquels nous avons assisté, nous avons retenu pour différentes raisons ceux de :

- Haut et très haut débit. Quels outils et moyens pour quelles stratégies d’aménagement ?

Les démarches de montée en débit et de déploiement du très haut débit furent expliquées au travers des projets de Manche Numérique, CG77 et CC Coeur Côte Fleurie - 11 communes dont Deauville, Trouville,... (à suivre de près avec un coût de la prise annoncé à 500 €, début commercialisation en février 2012)

- Un réseau social pour votre collectivité, fatalité ou opportunité ?

La fatalité peut-être pour l’éditeur de ma-résidence.fr dont le modèle a évolué pour maintenant proposer l’offre aux collectivités alors qu’initialement c’était la démarche citoyenne qui primait.

- Marketing territorial : M-Tourisme et démocratie 2.0, pourquoi recourir à ces nouveaux services et comment les mettre en place de façon pertinente ?

Vraie déception que cet atelier qui ne fut qu’une présentation publicitaire de l’agence Wacan !

Aucune réponse au "pourquoi" et "comment" ne fut apportée.

Pourtant le sujet, même si le rapprochement m-tourisme et e-democratie ne semblait pas évident, était très prometteur.

JPEG - 58.5 ko
Totem d’extérieur tactile

Les tendances

- La Mission ETALAB était présente pour prêcher la bonne parole autour de l’Open Data (convaincre les élus n’a pas l’air d’être une chose aisée !).

- Les acteurs du déploiement du très haut débit étaient présents, la boucle locale n’était pas oubliée, avec des fournisseurs de solutions WiFi publiques.

- Beaucoup de solutions mobiles pour les portails citoyens, avec des adaptations de solutions existantes pour les éditeurs quasi institutionnels ou des applications spécifiquement conçues pour les smartphones (nous y reviendrons avec un produit jugé particulièrement attractif).

- Des solutions de diffusion dynamique ou interactive d’information avec des totems d’intérieur ou d’extérieur lumineux et tactiles, parfois de taille impressionnante.

- L’offre quasi obligatoire de portails de téléservices chez les éditeurs de logiciels, que ce soient des réalisations maisons ou des intégrations de produits vedettes.

- Des marchés de niches créés par ou pour des outils encore confidentiels comme la carte magnétique au format carte de crédit se transformant en clé USB après séparation du support (dans la version de base ne sert que de moyen d’authentification pour accéder au portail citoyen - l’insertion de la clé lance le navigateur à l’adresse voulue).

A noter la présence de deux exposants réunionnais parmi les prestataires de services numériques (GEOCOM pour ses solutions d’envoi de sms et TEEO pour ses solutions de mesure et de maîtrise des dépenses énergétiques - qui, de leurs dires même auraint eu plus à gagner à se situer dans le secteur dédié à l’environnement).

Les éco-organismes étaient présentsIl n’y a pas que le numérique au Salon des Maires ! :-)

On a remarqué toujours plus de véhicules électriques qui deviendraient plus performants en autonomie et en capacité (des utilitaires pour les services municipaux très attrayants), pourquoi pas ?... à condition de les recharger avec une source d’énergie propre !

Des prestataires de l’éclairage public, de l’environnement qui s’attachent à montrer que leur processes sont parmi les moins polluants ou qu’ils réservent une part belle au recyclage plutôt qu’à l’enfouissement ou à l’incinération !

JPEG - 58 ko
Classe mobile de iPad

Educatice

Alors là les affiches annonçant la manifestation du 24 au 27 novembre nous ont fait rater la remise des 52 labels École Internet qui a eu lieu le... 23 ! (erreur de communication nous a-t-on expliqué !).

Le parcours de ce salon fut assez riche d’enseignements (lol).

Les tableaux blancs interactifs, les fameux TBI, sont encore omniprésents.

Le robot NAOLes classes mobiles tenant dans une mallette sont maintenant monnaie courante, servant de dock de rechargement/déchargement des exercices pour des lecteurs MP3 (labos de langues), des iphone 4 ou des iPad (pour des écoles de mairies un peu riches ?).

Beaucoup de fournisseurs de robots si chers à notre ami Jean-Michel Billaut - il nous prépare un "truc" pour LeWeb2011, mais faites comme si nous ne vous avions rien dit ;-).

On y retrouvait pêle-mêle NAO, déjà présent au CIT 2011 à La Réunion, un robot jockey à placer sur un cheval (!) ou encore des robots se déplaçant à l’aide d’une caméra embarquée.

Du matériel adapté aux élèves en situation de handicap était aussi présenté sur différents stands.

Un petit clin d’œil à tous les réunionnais exilés ou pas ainsi que les autres personnes qu’il nous fut donné de rencontrer au Salon des Maires et qui se reconnaitront (nous ne les citons pas par peur d’en oublier) et des regrets de n’avoir pu rencontrer d’autres confrères et partenaires.

Diaporama de la visite